CEA
AccueilLe Laser MégajouleLe programme SimulationL'installationLes expériences
Accueil/L'installationUne installation unique

Un outil unique

La stratégie de réalisation du laser Mégajoule (LMJ) repose sur quatre axes :

Un chantier de grande ampleur

Après la phase de travaux préparatoires en 2002 (terrassement, mise en place de la voirie et des réseaux), le chantier a démarré en 2003 et le bâtiment a été achevé fin 2008.

Le chantier a réuni simultanément jusqu'à 1200 personnes sur des tâches extrêmement variées. La priorité de la Direction des applications militaires (DAM) du CEA, maître d’ouvrage et maître d'œuvre d'ensemble de ce projet, est la sécurité des travailleurs et le respect de l’environnement, préoccupation majeure prise en compte dès la conception du bâtiment (réalisé en conformité avec la norme environnementale Iso 14 001).

Les dimensions du bâtiment donnent une image de l’ampleur du chantier :

  • 300 mètres de long ;
  • 150 mètres de large ;
  • 50 mètres de hauteur dont 35 mètres hors sol.

Sa construction a nécessité la mise en œuvre de quantités de béton et d’armatures plus importantes que celles utilisées par exemple pour la construction du viaduc de Millau.

Le bâtiment représente 140 000 m² de locaux, dont 40 000 m² de salles blanches Iso 7 et Iso 8. Quatre halls laser de 100 mètres sur 30 accueillent les chaînes laser ; il comprend également un hall d’expériences de 60 mètres de diamètre.

22 chaînes laser implantées dans les 4 halls. Crédit CEA

22 chaînes laser implantées dans les 4 halls. © CEA

L'équipement du bâtiment, qui a été dimensionné pour accueillir 240 faisceaux, comprend :

  • 10 000 optiques ;
  • 10 000 moteurs ;
  • 2 000 caméras ;
  • 2 tonnes de monocristal ;
  • 300 tonnes de verre.

Des exigences techniques extrêmes

Le bâtiment, ainsi que les servitudes associées, a été conçu et réalisé pour répondre principalement à deux exigences requises pour son exploitation :

  • Une très grande stabilité, afin de permettre d'assurer l’alignement des faisceaux laser et des diagnostics ;
  • Une très grande propreté, puisque les poussières accélèrent le vieillissement des optiques et accroissent donc le coût d'exploitation.

L’installation de traitement d’air garantit les niveaux de propreté requis et une stabilité thermique de l’ordre du demi-degré. Elle filtre et régule en température et hygrométrie 5 millions de mètres cube d’air par heure.

La puissance électrique installée est de 20 mégaWatts.

MàJ: 15/12/2015
|Galerie Photos |liens utiles|plan du site|mentions legales
| | |
||
|||
|